Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

2 avril 2007 1 02 /04 /avril /2007 09:13
"Avec ses huit ans, Garci restait un enfant accroché aux jupes qui voletaient dans son horizon limité. Personne n'avait réellement pris intérêt à lui vu que les parents n'apparaissaient que pour jouer leur rôle de propriétaires. Il n'y avait plus d'étonnement dans le coeur du petit gars, petit jouet un peu encombrant dans les mains des adultes: il avait égayé son innocence de jeux inoffensifs, de lectures et de rêveries. Alors, quand le professeur de troisième, M.André L. l'avait invité à venir le rejoindre après les classes, le petit Garci s'était senti apprécié pour la première fois, distingué entre tous par un représentant de l'autorité. M.André était chaleureux, son contact avec les jeunes n'était pas despotique. Garci fut surpris et il aima tout de suite M.André qui, mieux que son père, lui démontrait une compréhension et une amitié de grand frère: qqch de neuf et d'oxygénant entrait dans son quotidien et Garci, naturellement offrit sa confiance et son coeur. La première fois que M.André avait cherché son sexe derrière le slip, Garci l'avait regardé faire sans surprise: les médecins l'avaient déjà touché auparavant, tout comme son père et M.André, comme adulte tout-puissant, n'en avait-il pas le droit aussi ? La confiance de Garci ne s'en ébranla même pas. Il sentit un grand trouble, bercé qu'il était par la voix chaude de M.André. Garci ne savait rien du sexe. Il n'avait pas éprouvé de jouissance jusqu'alors et il ignorait qu'elle venait de son membre. Garci n'y voyait pas de mal et c'était bon. Garci n'avait jamais pensé que le mot pureté que les Pères utilisaient si souvent se rapportaient aux attouchements. La pureté de Garci était protégée par l'ignorance du mal. Quand le Père Martial les surprit un soir dans la classe, Garci vit la honte sur le visage de M.André et sa précipitation à se rhabiller lui donna une idée de l'importance du mal: sa déception fut singulière, surtout lorsqu'il le croisa le surlendemain et vit son visage d'ange déchu. Un grand ressort se cassa dans son âme. Et, pour comble, on l'envoya à confesse, on le tourmenta et il apprit ainsi sa faute. Il apprit aussi la solitude et découvrit le plaisir solitaire et la culpabilité. Il commença à rougir de lui-même et le désir morbide le crucifiait : la puberté l'assaillait et le martyrisait. Aucun réconfort, aucun appui. Les adultes le prenaient pour un malade. On trouva des dessins, il fut expulsé."
V.Khagan@2003 - Victime de violences physiques et sexuelles depuis la petite enfance jusqu'à l'âge de douze ans.
 

Partager cet article

Repost 0
Published by VICTOR KHAGAN - dans victorkhagan
commenter cet article

commentaires

Victor 31/01/2013 17:10


TheBookEdition.com se joint à Victor KHAGAN pour vous annoncer la sortie de LES CHEMINS DE
L’AURORE, le premier roman de Victor KHAGAN ainsi que de sa dernière parution, AU NOM DE L’AMOUR. Nous vous invitons à en découvrir plus sur Victor KHAGAN et ses livres en vous connectant sur
TheBookEdition.com.


N'hésitez pas à laisser un commentaire à l'auteur. Il ne manquera pas de vous répondre.
Découvrez et commandez les livres de Victor KHAGAN


Bonne lecture,


TheBookEdition.com et Victor KHAGAN.

Articles Récents

Liens